Transmettre …

Chorégraphie d’Hervé Maigret Compagnie Ngc25 / Création 1er semestre 2018 Pièce chorégraphique pour 4 danseurs et 1 musicien

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Je veux transmettre, à travers l’écriture chorégraphique, un éveil à un état de paix. Avec la notion de « liberté », je veux chercher le geste libre et l’espace libre. Pour cela, je vais travailler sur le détachement. Car si nous voulons être libre, nous devons, avant tout, nous détacher de nos réflexes de pensées et prendre du recul par rapport à la vision du monde que nous proposent la société et les médias.

La peur est aujourd’hui une des causes de notre mal être. Danser « la paix » c’est faire un pas vers l’idée de fraternité. Créer et incarner cette danse sera une de mes préoccupations gestuelle et scénographique.

Je veux interroger la notion d’identité car nous sommes souvent pris au piège par ces questions : Qui es-tu ? Qui suis-je ?

Nous nous identifions par des étiquettes. Chacun porte la sienne, une étiquette qui se module en fonction du lieu où nous nous trouvons, influencée par l’extérieur (média, politique, religion) et par l’actualité. Bien sûr, ce que nous sommes véritablement ne se résume pas à cette étiquette ni ne se compose uniquement du fait de là où nous venons, de notre religion, de notre race, mais avec notre propre interrogation, nous créons un sentiment d’insécurité et de vulnérabilité. Lorsque nous rencontrons quelqu’un la conversation commence systématiquement par ces questions : Que fais-tu ? D’où viens-tu ? Ou d’autres encore, sur la culture, le pays d’origine… Nous identifions l’autre par sa vocation, son talent ou sa nationalité, mais aussi par toute information qui constitue une norme sociale. Nous cherchons à « entrer dans une norme ». Sommes-nous capables de dépasser cela dans nos rapports avec l’autre ? Peut-être pouvons-nous retrouver dans cette curiosité première envers l’autre toute la politesse et la bienséance que témoignent ces questions devenues rhétoriques ?

Dans cette création, « Salam », je souhaite chercher notre véritable nature. Elle consistera, pour chacun des interprètes, à trouver sa vérité gestuelle, le reflet de l’étincelle créatrice qui nous fait danser.

Les différences seront forces d’échanges et nous permettront de mettre en avant que nous sommes à la fois divers mais identiques dans notre manière de nous interroger, de vivre, de respirer, de regarder, d’aimer.

La lecture des corps est alors un livre ouvert sur le sensible. Elle permettra de comprendre les chemins de vie de chacun et de les réunir sur la même voie (voix). Je veux explorer la qualité gestuelle de chacun, je veux trouver la force et la fragilité de tous, tracer des lignes et voir où elles se croisent.

Je souhaite tisser des chemins et les faire danser sur un champ fertile, symbole que la Terre est riche et pleine d’espoirs.

Plus qu’une danse, plus qu’un acte politique, les yeux de l’artiste ne sont-ils pas ceux à travers lesquels nous pouvons regarder le monde différemment et commencer une autre réflexion ?

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire